Communiqué de presse

Les missions du Comité pour une paix juste au Proche-Orient – Retour sur le rapport 2018 du RIAL

Dans le cadre des polémiques qui ont touché à l’image du Comité pour une Paix Juste en 2019, nous profitons de ce début d’année pour rappeler ce qu’est le CPJPO (et ce qu’il n’est donc pas).

Depuis notre fondation en 2002, nous nous engageons pour le respect du droit international, les droits humains et la dignité des Palestiniens subissant l’occupation et la colonisation israéliennes. 

En tant qu’organisation non gouvernementale agréée par le ministère des Affaires étrangères et européennes, nous coordonnons avec nos partenaires sur place un programme de soutien psycho-social dans le camp de réfugiés de Jenin, un projet d’appui à la microfinance palestinienne et nous travaillons actuellement à une collaboration avec l’association israélo-palestinienne des familles endeuillées Parents’ Circle – Family Forum. 

Au Luxembourg, nous menons des actions de sensibilisation (conférences, films, théâtre, expos, etc.) visant le grand public, la jeunesse et les responsables politiques.

Nous contribuons à notre échelle modeste à sortir les Palestiniens de leur isolement et de l´oubli. 

En tant qu´acteur de la société civile, notre mission consiste à poser des questions et apporter des clés de lecture et d´analyse. En tant qu´acteur dans le domaine de l´éducation au développement durable, de l´éducation aux droits humains et du plaidoyer politique, nous mettons le doigt sur les incohérences des politiques, européennes et nationales, qui souvent, font passer au second plan les populations et leurs droits. Nous appuyons notre travail sur les valeurs fondamentales que sont l´humanisme, l´égalité, la solidarité et des principes tels que l´antiracisme et l´anticolonialisme.

Dans l’accomplissement de ces missions, nous devons malheureusement faire face à des attaques de plus en plus agressives et diffamatoires. C’est ainsi que nous avons été mis à mal ces dernières années par trois rapports, qui associent notre action à l’antisémitisme. Nous avons fait analyser dans le détail le dernier de cette série, le « Rapport d’activités 2018 et dossier IHRA » édité par Bernard Gottlieb pour RIAL asbl (« Recherche et information sur l’antisémitisme au Luxembourg »), publié en avril 2019. Il s’agit en effet de remettre à sa juste place un document qui cite 62 fois le CPJPO sans pouvoir lui imputer aucun acte antisémite. 

Vous trouverez ci-joint un résumé de cette analyse ainsi qu’un lien vers l’analyse complète.