Rapport 2016/17 d’Amnesty International – chapitre sur Israël et les territoires palestiniens occupés

En Israël et dans les territoires palestiniens occupés, les forces israéliennes ont tué illégalement des civils palestiniens, dont des enfants, et ont arrêté plusieurs milliers de Palestiniens qui s’opposaient à la poursuite de l’occupation militaire israélienne. Plusieurs centaines de personnes ont été placées en détention administrative. Des actes de torture et d’autres mauvais traitements étaient régulièrement infligés aux détenus, en toute impunité. Les autorités ont continué de promouvoir les colonies illégales en Cisjordanie, cherchant notamment à « régulariser » des colonies construites sur des terres appartenant à des Palestiniens. Elles ont imposé des restrictions sévères à la liberté de circulation des Palestiniens en fermant certaines zones à la suite d’attaques menées par des Palestiniens contre des Israéliens. Israël a maintenu le blocus militaire de la bande de Gaza, imposant une sanction collective aux 1,9 million d’habitants. Les autorités ont continué de procéder à des expulsions forcées et à des démolitions d’habitations palestiniennes en Cisjordanie et dans les villages bédouins du Néguev/Naqab. Elles ont emprisonné des objecteurs de conscience et ont placé en détention et expulsé des milliers de demandeurs d’asile africains … L’ensemble du chapitre

Les « politiques de diabolisation » alimentent la peur et la division
De puissants États reviennent sur leurs engagements en matière de droits humains, faisant craindre un effet domino.
Salil Shetty, secrétaire général de l’organisation mondiale de défense des droits humains, souligne que l’expression  » plus jamais ça  » a perdu tout son sens compte tenu de la passivité des États face aux atrocités massives qui sont commises… Lire plus

Vous aimerez aussi...