Quelques constats et réflexions au retour d’une mission d’évaluation au camp de réfugiés de Jénine

Deux membres du CPJPO se sont rendus en Palestine à la fin du mois de mars pour y réaliser un travail d’évaluation et de programmation avec l’organisation Not to Forget , active depuis 2002 dans le camp de réfugiés de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Cette mission et les rencontres qu’elle a permises nous ont aussi donné l’occasion de discussions et d’échanges très instructifs, tant sur l’aggravation de la situation de la Palestine, que sur des éléments de cette situation et des actions qui y sont menées et que l’on peut à bon droit considérer comme des signes d’espoir, à court comme à long terme. Ce sont ces signes d’espoir… au sein d’une situation désespérée sinon désespérante, que nous voudrions partager ici : GOOSCH

Vous aimerez aussi...