Plainte déposée contre Stéphane Hessel

Stéphane Hessel poursuivi pour « provocation publique à la discrimination »

Le CPJPO se réjouit de l’accueil réservé à Stéphane Hessel lors de sa venue à Luxembourg les 22 et 23 septembre 2010. M. Hessel avait été invité pour une conférence débat sur : « Le conflit israélo palestinien à la lumière des Droits de l’Homme et du Droit International ». A cette occasion, il a été reçu par la Ministre de l’Education Nationale et le Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Immigration ; il a rencontré des professeurs et étudiants de l’Université et de l’Ecole Européenne ; il a donné une conférence de presse ainsi qu’une conférence publique devant 150 personnes ; il a accordé des interviews à des journaux, à la radio et à la télévision. Tous ceux qui l’ont entendu ont pu apprécier son profond humanisme et son discours précis et équilibré basé sur la primauté du droit international. Par la même occasion, il a rappelé son attachement à Israël, soutenant sa légitimité.

Pourtant, nous venons d’apprendre avec stupéfaction qu’en France Sammy Ghozlan, président du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, condamne « les termes et les intentions haineux » de Stéphane Hessel et annonce sur le site de l’organisation avoir déposé une plainte contre l’ancien diplomate en raison du soutien qu’il a apporté dans un journal américain à la campagne de boycott contre Israël. Il prétend que «ce type de comportement pousse depuis 10 ans à la haine d’Israël qui conduit à l’acte antijuif » et accuse M. Hessel de « mener depuis plusieurs années un combat acharné contre Israël ». Et dire que S.G., grand défenseur des colonies israéliennes illégales en Cisjordanie, vient de se voir décerner les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur par le Président de la République.

Faut-il dès lors s’étonner de la politique actuelle du Gouvernement français visant à criminaliser les appels au boycott d’Israël. Des Ministres français vont jusqu’à faire des amalgames éhontés en accusant des citoyens de boycotter des produits « casher » et la Ministre de la Justice invite tous les Parquets de France à poursuivre les auteurs d’appels au boycott pour « incitation à la haine raciale ».

Le CPJPO rappelle que le boycott est une démarche citoyenne non-violente qui a été utilisée par Gandhi dans la lutte pour l’indépendance de l’Inde, par Martin Luther King contre la ségrégation raciale ainsi que par la communauté internationale contre le régime d’Apartheid en Afrique du Sud. – L’appel au BDS [Boycott, Désinvestissement, Sanctions] dirigé contre la politique d’occupation d’Israël émane de la société civile palestinienne. Face à l’inaction et à la complicité des gouvernements européens et américain, c’est un ultime recours pour obliger l’Etat d’Israël à se conformer au Droit International.

Le CPJPO récuse l’ensemble des propos insultants et des attaques contre Monsieur Hessel, ancien résistant, rescapé des camps nazis, Ambassadeur de France et, à bientôt 93 ans, dernier co rédacteur en vie de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Il lui transmettra son soutien dans sa démarche pour aider à mettre fin au conflit israélo palestinien dans le respect du droit international, auquel il a consacré une importante partie de sa longue vie.

Vous aimerez aussi...