Piquet en soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim : vendredi 19 mai – 12:30 – Place Clairefontaine

Environ 1500 prisonniers politiques palestiniens, dont le parlementaire Marwan Barghouti, surnommé le “Nelson Mandela palestinien », entament leur deuxième mois de grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Le mouvement a des objectifs précis : mettre fin aux enlèvements, à la torture, à la négligence médicale, aux restrictions de visites de famille, aux traitements inhumains comme la mise en isolement et à la détention administrative (emprisonnement prolongé sans charges ni procès ni accès à un avocat). Les demandes des prisonniers sont justes et fondées sur les droits de l’Homme, le droit humanitaire et les conventions qui régissent le traitement des prisonniers et des détenus.

Ce mouvement d’une rare ampleur se heurte à des mesures de répression sévères de la part des autorités israéliennes, dont le placement de prisonniers à l’isolement, l’interdiction de rencontrer leurs avocats et l’intention de recourir à l’alimentation forcée (par des médecins étrangers, car  le Comité d’Ethique des Médecins pour les Droits de l’Homme – Israël, refuse cette pratique barbare qui viole les principes fondamentaux de l’éthique médicale). La santé et la vie de ces prisonniers est en danger.

L’emprisonnement de masse est une stratégie mise en œuvre depuis 1967 pour tenter de briser la résistance d’un peuple sous occupation. Depuis 1967 presque un million de Palestiniens sont passés par les prisons israéliennes et selon l’association des droits humains Addameer, il y a actuellement quelque 6.300 prisonniers palestiniens détenus par Israël, dont 688 en détention administrative, 300 enfants, 61 femmes et 13 membres élus du Conseil Législatif Palestinien (8 en détention administrative).

Le CPJPO est solidaire du combat des prisonniers et appelle les autorités luxembourgeoises et européennes à protester publiquement contre la répression de ce mouvement de résistance non violente et à soutenir ses justes revendications. Pour les Palestiniens le traitement des prisonniers est une préoccupation centrale, chaque famille a ses prisonniers qui sont le symbole de la résistance de tout un peuple.

Le CPJPO invite à se joindre à un piquet de solidarité vendredi 19 mai à 12h30 à la Place Clairefontaine. Le Professeur Mazin Qumsiyeh de l’Université de Bethléem, actuellement au Grand-Duché, qui lui-même a déjà été détenu à plusieurs reprises, dira quelques mots sur le sort des prisonniers et l’importance de les soutenir à travers le monde.

Vous aimerez aussi...