Piquet de solidarité ce vendredi 18 mai 2018 à 12h30 sur la place Clairefontaine, Luxembourg

SOLIDARITE AVEC LES PALESTINIENS – « INDIGNEZ-VOUS !»
Le Comité pour une paix juste au Proche-Orient, profondément choqué par les violences récentes à Gaza et en Cisjordanie, appelle la société civile, le monde syndical et politique, les enseignants et les étudiants, les autorités religieuses, et toutes les personnes de bonne volonté, à se rassembler pour un piquet de solidarité ce vendredi 18 mai 2018 à 12h30 sur la place Clairefontaine, pour exprimer leur indignation contre les massacres opérés ces dernières semaines à Gaza par l’armée israélienne et contre la répression des manifestations de Palestiniens un peu partout en Cisjordanie.
Les droits les plus élémentaires (droit à la sécurité, liberté de circuler, droit à vivre en famille, droit aux ressources de base, droit à l’éducation, droit de s’exprimer et de manifester, etc.) des Palestiniens, de Cisjordanie mais plus encore de Gaza, asphyxiée par un blocus aérien, terrestre et maritime depuis 11 ans,sont bafoués ; le droit international (IVe convention de Genève) leur reconnait le droit de résister à l’occupation et à la colonisation. Depuis plusieurs semaines, chaque vendredi et le 14 mai tout particulièrement, jour de l’inauguration en grandes pompes de l’ambassade US à Jérusalem, les Gazaouis disent en masse qu’ils ne supportent plus d’être laissés-pour-compte dans un mouroir à ciel ouvert où aucun espoir n’est plus possible. Alors qu’ils manifestent sur leur territoire (ou ce qu’il en reste vu que l’armée israélienne confisque une partie importante de Gaza pour son mur, ses barbelés et une « zone tampon ») et sans autres armes que des lance-pierres et des pneus brûlés pour se protéger des snipers, ils sont tirés comme des lapins, avec des balles explosives qui déchiquètent les corps. Pour la seule journée du 14 mai, on compte 60 morts, dont plusieurs mineurs, 2400 blessés dont plus de 700 par balles réelles.
Les Palestiniens attendent depuis 70 ans la reconnaissance de leur droit au retour, proclamé par la résolution 194 de l’ONU le 11 décembre 1948 et réitéré maintes fois depuis. Israël leur refuse ce droit à coup de balles comme celui de manifester au nom de celui-ci ; la communauté internationale, elle, se contente de mots, d’appeler à un peu de retenue …
Les Palestiniens ont droit à vivre en sécurité et dignité dans leur État avec Jérusalem-Est comme capitale. Ce droit leur a été reconnu par l’ONU. L’État israélien et maintenant les États-Unis de Trump mettent tout en œuvre sur le terrain pour rendre impossible la réalisation de ce droit.
Nous appelons notre gouvernement, les gouvernements des pays membres de l’UE, les pays arabes, l’ONU à cesser leur silence complice, quand ce n’est pas leur complicité en actes. Nous appelons au respect du droit international, seul rempart contre la barbarie et les rapports de force destructeurs qui se moquent des peuples et des plus faibles.
Aujourd’hui, tout le monde sait. Personne ne pourra dire demain: « Nous ne savions pas ».
Venez nombreux, ce vendredi, partager notre indignation et soutenir notre appel pour la justice, la solidarité, l’humanité.

Vous aimerez aussi...