Palestine: comment l’occupation et la colonisation détruisent l’économie…

Rapport sur l’assistance de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce Et le Développement ) au peuple palestinien : évolution de l’économie du Territoire palestinien occupé. Soixante-quatrième session – Genève, 11-22 septembre 2017

Texte intégral :  Jacques Fath International

… sur GAZA :

17. La CNUCED a souligné que, pour faire de Gaza un lieu vivable en 2020, d’énormes efforts de reconstruction devaient être déployés d’urgence dans des domaines tels que la santé, l’éducation, l’énergie, l’eau et l’assainissement (UNCTAD, 2015). Depuis, la situation humanitaire et économique s’est au contraire aggravée. Selon la Banque mondiale, la bande de Gaza a enregistré ces deux dernières décennies les pires résultats économiques au monde. Le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient a formulé les observations ci-après au sujet des longues souffrances sans précédent que subit la population de la bande de Gaza (UNSCO, 2017) :

a) La population est punie collectivement depuis plus de dix ans par les blocus terrestres, maritimes et aériens ;

b) Trente-cinq pour cent des terres agricoles et 85 % des zones de pêche de la bande de Gaza sont inaccessibles aux producteurs ;

c) Au début de 2017, les exportations de la bande de Gaza avaient reculé de 65 % par rapport à 2007 ;

d) Les deux tiers de la population ont besoin d’aide humanitaire sous une forme ou une autre ;

e) Environ la moitié de la population est en situation d’insécurité alimentaire, bien que 80 % reçoive une aide alimentaire et d’autres types de prestations sociales ;

f) La population était privée d’énergie électrique pendant douze à dix-huit heures par jour en 2016 et jusqu’à vingt heures par jour au début de 2017. Cela paralyse toutes les activités économiques et entrave la prestation de services, notamment l’approvisionnement en eau, le traitement des eaux usées et les services de santé ;

g) La proportion de la population ayant accès à une source d’eau améliorée est passée de 98 % en 2000 à 10 % en 2014 ;

h) Des eaux usées partiellement traitées sont régulièrement déversées dans la mer ;

i) Seulement 51 % de la somme de 3,5 milliards de dollars qui a été promise à la bande de Gaza lors de la Conférence du Caire sur la Palestine-Reconstruire Gaza (2014) a été versée, et il faut encore répondre à 84 % des besoins de financement associés au relèvement …

Les différents points abordés dans le rapport :

I. Occupation de longue durée, stagnation économique et recul du développement

A. Un poids écrasant pour l’économie, la compétitivité et les ressources

B. Le coût économique de l’occupation augmente et Gaza continue de souffrir

C. Le choc économique lié à la diminution du soutien des donateurs rend la viabilité budgétaire dans le contexte de l’occupation encore plus illusoire

D. La croissance économique est freinée, du côté de l’offre comme de la demande, par l’occupation et la baisse du soutien des donateurs

E. Les colonies de peuplement israéliennes sont contraires au droit international et font obstacle au droit au développement

II. Cinquante années de spoliations, de recul du développement et de chômage de masse

A. Le marché du travail aussi dévasté en Cisjordanie qu’à Gaza

B. Extrême dépendance à l’égard d’Israël dans le domaine de l’emploi

C. Un demi-siècle de croissance non créatrice d’emplois dont les femmes et les jeunes sont les principales victimes

D. Fort taux de chômage des jeunes : une menace pour l’avenir

III. Assistance de la CNUCED au peuple palestinien

A. Cadre et objectifs

B. Activités opérationnelles en cours

C. Coordination, mobilisation de ressources et recommandations

Vous aimerez aussi...