NOTRE TRAVAIL

C’est par des actions sensibilisant le grand public, les jeunes et les responsables politiques aux injustices subies par les Palestiniens et nos projets de solidarité en Palestine que nous voulons contribuer à notre niveau à une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens.

Projet de coopération

Depuis 2003, le CPJPO soutient divers projets animés par le souci de « briser l’isolement » dans des Palestiniens. En 2011 le CPJPO et l’association de femmes « Not To Forget » ont démarré un projet de « Soutien psychosocial d’enfants vivant en situation de conflit armé » dans le camp de Jénine.

La population des camps en Cisjordanie est particulièrement vulnérable et souvent laissée-pour-compte. Le contexte légal, économique, social, urbain et surtout militaire dans les camps de réfugiés en Cisjordanie conditionne une vie quotidienne dure, fréquemment violente, souvent sans espoir, où l’autorité est devenue pour les enfants synonyme d’abus et de répression.

Le projet est actuellement dans sa phase 3 (2018-2021). Il est cofinancé par le ministère luxembourgeois des Affaires étrangères. Chaque année, il nous faut collecter quelque 30 à 35.000 euros pour compléter l’apport du ministère.

Le projet a pour objectif de contribuer à une amélioration de l’équilibre psychosocial, à un développement humain et à une vie collective pacifiés des réfugiés du camp. Ce soutien s’avère d’autant plus nécessaire que la violence exercée par l’armée israélienne s’accentue tout particulièrement à l’égard des adolescents. La réalisation de l’objectif du projet s’appuie sur des activités destinées aux enfants, aux mamans, aux éducatrices, à la communauté environnante

  • Des ateliers psychosociaux hebdomadaires pour enfants animés par des éducatrices formées
  • Une formation continue des éducatrices (sur l’autorité, la négociation, etc.)
  • Des ateliers pour les enfants sur leurs droits et devoirs
  • Un atelier thématique annuel pour les enfants (Land art, musique et danse, histoire familiale, autorité et rapports à l’autorité)
  • Des ateliers sur l’autorité
  • Des excursions mensuelles pour extraire les enfants de la dureté et minéralité du camp
  • Deux camps d’été chaque année
  • Une aide scolaire hebdomadaire
  • Des activités civiques des jeunes à l’extérieur du projet avec les autres associations
  • Une aide alimentaire aux enfants
  • Des soins dentaires et une éducation nutritionnelle
  • Un suivi psychologique individualisé pour enfants en grandes difficultés
  • Des groupes de parole mensuels pour les mamans
  • Des journées de sensibilisation des mamans sur leurs droits, devoirs et responsabilités sociales
  • Des ateliers sur la démocratie et ses enjeux (pour les éducatrices, les bénévoles et les jeunes de 12 ans et plus)

Conférences

Apprendre, chercher à comprendre, échanger, écouter le point de vue de l’autre, débattre sont indispensables pour aborder le conflit israélo-palestinien.

Le CPJPO organise de nombreuses conférences sur des thématiques liées à l’actualité ou à des questions de fond. Les intervenants sont très variés : journalistes et politologues européens, défenseurs israéliens et palestiniens des droits humains, activistes, artistes, historiens, etc. À titre d’exemples, nous avons reçu à plusieurs reprises l’historien israélien internationalement reconnu Ilan Pappe; de même que Yehuda Shaul, de l’association israélienne d’anciens soldats Breaking The Silence. Stéphane Hessel, ambassadeur permanent de France, et corédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, nous a fait l’honneur de deux visites, en 2010 et 2011 , pour témoigner de son engagement indéfectible en vue d’une paix juste pour les deux peuples. Miko Peled, fils d’un célèbre général israélien, est venu en 2013 parler d’un espoir pour la paix en Palestine et Israël au-delà du sionisme. La même année, Jeff Halper, du Comité israélien contre les démolitions de maisons, est venu nous présenter sa vision de l’avenir pour la Palestine. En 2017 une table ronde Israël-Palestine: responsabilités européennes d’hier et d’aujourd’hui et leviers d’action a réunil’historien Bichara Khader, le juriste François Dubuisson, la femme politique européenne Véronique de Keyser et le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn. Également en 2017 Mazin Qumsiyeh, directeur du Musée naturel palestinien, chercheur, professeur, auteur et activiste des droits humains, a présenté la question palestinienne sous un jour inhabituel, celui du développement durable. En 2018, c’est sur la culture comme résistance que sont intervenus deux acteurs clés de la scène culturelle palestinienne, Rania Elias, directrice du centre culturel Yabous et du Festival de Jérusalem et Abdelfattah Abusrour, directeur du centre culturel et artistique Alrowwad du camp de réfugiés de Bethléem et initiateur de la Belle Résistance.

Stands

Vous pouvez nous rencontrer à notre stand d’information lors d’événements récurrents ou ponctuels.

Venez discuter, consulter la documentation, signer des pétitions, acheter des dattes, de l’huile d’olives ou de l’artisanat palestinien à notre stand en mars lors du Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté ou de la Journée de la Femme, en mai à la Journée de l’éducation à la citoyenneté, en juillet au Marché du Monde de Dudelange , en septembre sur le parcours de la Marche gourmande alternative, etc.

Voir la vidéo de notre stand au Festival des Migrations 2015

Marche gourmande 2016

Actions de rue

Pour toucher le public le plus large et divers possible, nous mettons en scène des actions de rue ou invitons à se joindre à nos manifestations en cas de crise.

A titre d’exemple, voici deux actions contre le Mur de Séparation

« Noël emmuré », décembre 2012

« Un mur de silence », juin 2016

Une manifestation de solidarité avec Gaza en 2014

Expositions

Nous proposons des expositions grand public et des expositions destinées aux jeunes.

Durant plusieurs années, l’exposition « Palestine, terre de non-droits de l’homme » que nous avions-nous-mêmes conçue suite à nos voyages sur place de 2004 à 2012, a tourné dans des communes, université, lycées au Luxembourg et dans la Grande Région. Actuellement, nous mettons à disposition des expos thématiques sur l’eau, la jeunesse, etc., réalisées sur panneaux en bâche légère avec œillets. Elles s’appuient sur le travail de photographes du collectif israélo-palestinien Activestills.

En 2015, neimenster a accueilli une exposition particulière, celle de l’ONG israélienne « Breaking The Silence ».

En 2017, c’est dans l’espace improbable du Hariko que nous avons monté Photography as protest in Palestine/Israel, avec les photographes d’Activestills Anne Paq et Haidi Motola.

Films

Le conflit israélo-palestinien a fortement nourri tant la créativité des réalisateurs de fiction que la production de documentaires de style très contrasté, tant du côté palestinien qu’israélien ou international.

Un lundi soir par mois, venez au Ciné-club du CPJPO regarder ensemble une fiction ou un documentaire : une autre façon d’aborder la question israélo-palestinienne et de partager nos sensibilités et nos connaissances. Pour ceux qui le souhaitent, la projection se termine par un repas convivial au restaurant du Centre Curiel. Voir le programme 2018-2019.

Nous organisons également des projections grand public de nouveaux films, en présence des réalisateurs ou de personnages du film. En 2017, nous avons montré This is My Land, de Tamara Erde; Amours, larcins et autres complications, de Muayad Alayan; On récolte ce que l’on sème, d’Alaa Ashkar; Une famille syrienne, de Philippe van Leuw; Watani, my homeland, de Marcel Mettelsiefen et Anthony Wonke; Ghost Huntingdu cinéaste palestinien Raed Andoni. En 2016, dans le cadre du Festival du Cinéma du Sud, nous avions invité à voir le documentaire humoristique d’Amer Shomali et Paul Cowan Les 18 fugitives, qui relate un étonnant fait historique : la traque d’un troupeau de dix-huit vaches déclaré ennemi public numéro un par l’armée israélienne lors de la 1ère Intifada.

Animations scolaires

Le CPJPO propose aux lycées des interventions scolaires qui devraient permettre aux élèves et au personnel encadrant de resituer le conflit israélo-palestinien dans son contexte légal, historique et politique afin d’en découvrir les enjeux et de tester des clés de compréhension. Il s’agit de mieux cerner la problématique d’un conflit qui dure depuis des décennies, qui est souvent mal compris et très souvent déformé par des idées préconçues et des stéréotypes. Il s’agit aussi de permettre aux jeunes de développer leur esprit critique et de se forger progressivement une idée personnelle, notamment en ce qui concerne les relations internationales.

Le CPJPO base ses approches et ses actions sur le droit international, particulièrement sur les Droits de l’Homme et sur les valeurs principales qui fondent ces droits : justice, paix, liberté, égalité des droits … Ces valeurs, ce droit et ce cadre sont eux-mêmes les références de nos sources officielles et principales d’information et d’analyse : ONU, Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, OCHA, UNRWA, Amnesty International, B’tselem (organisation israélienne des Droits de l’Homme), ou d’autres instances comme les Consuls européens à Jérusalem, la Banque Mondiale, …

Les élèves sont amenés à :

  • réfléchir de façon interactive à la situation politique en Palestine/Israël et à la situation concrète des droits de l’Homme sous occupation,
  • acquérir des éléments de connaissance et d’analyse de la situation politique en Palestine/Israël et de la situation concrète des droits de l’homme sous occupation,
  • développer leur esprit critique

Quelques témoignages d’élèves :

…La présentation m’a aidé à comprendre cette problématique. Elle était très informative et précise…

…Cette présentation a abordé une problématique que nous n’avions jamais pu saisir…

…J’ai trouvé cela intéressant puisque on ne l’entend pas beaucoup dans les médias. C’est important de savoir que c’est Israël qui occupe la Palestine …

…C’est dommage que les médias ne montrent toujours qu’un côté. Personnellement je ne savais pas que les Palestiniens vivent dans de telles circonstances et que leurs droits ne sont pas respectés…

Formations

La diversité de nos invités nous permet d’offrir à nos membres et sympathisants, ainsi qu’aux enseignants des formations en lien direct ou indirect avec le conflit israélo-palestinien.

En 2011, nous avons reçu deux spécialistes des manuels scolaires palestiniens et israéliens, Samira Alayan, sociologue palestinienne de l’éducation, alors chercheuse au Georg Eckert-Institut für internationale Schulbuchforschung, et Nurit Peled, professeur israélienne à l’Université hébraïque de Jérusalem, lauréate du prix Sakharov 2001, co-fondatrice de l’association israélo-palestinienne Familles endeuillées pour la paix. Leur formation, destinée notamment aux professeurs d’histoire, s’est intéressée au regard sur l’autre et sur soi dans l’enseignement, à partir du cas israélo-palestinien.

En 2018, Hanan Al Hroub, « prix Nobel de l’enseignement » 2016, a partagé son approche fondée sur le jeu avec des enseignants de l’école fondamentale à Differdange.

Nous organisons aussi régulièrement des formations à la gestion des conflits, la communication non violente selon le processus de Marshall Rosenberg.

Soirées festives

La solidarité passe aussi par la fête, la culture et les arts.

A intervalles réguliers, une grande fête palestinienne réunit les amateurs de musique, danse, de spécialités culinaires et de culture en général. Lors de l’édition 2015, un défilé de robes palestiniennes a témoigné des traditions et de la créativité palestiniennes.

Nous saisissons les occasions qui s’offrent à nous et ainsi avons-nous en 2017 profité de la présence au Luxembourg de deux grands acteurs Palestiniens d’Israël, Amer Hlehel et Salim Daw pour nous réunir dans une belle et chaleureuse soirée poésie.

Analyses

Le CPJPO et plusieurs de ses membres partagent leurs réflexions dans la presse ou d’autres médias.

Contre tous les racismes, CPJPO, octobre 2018

Mise au point sur une caricature, CPJPO, septembre 2018

Israël une démocratie? – Les Palestiniens à jamais des citoyens de seconde catégorie, Jean Feyder, Tageblatt, 30 juillet 2018

Il est temps de protéger la liberté d’expression, aussi au Luxembourg …, Michel Legrand, Goosch.lu, 9 juillet 2018

Résistances – Il y a 70 ans, la Naqba, crime ignoré, Jean Feyder, Le Jeudi, 3 mai 2018

Luxemburger Wort, Israel und Quellenangaben, Claude Grégoire, Wort, 18 avril 2018

Leistet Widerstand! Eine andere Welt ist möglich., ein Buch von Jean Feyder, März 2018, mit einem Vorwort von Jean Ziegler, Westend
Mit einem Kapitel « Palästina »: Die Naqba, ein Verbrechen gegen die Menschheit, Palästina, Opfer einer Apartheid-Politik, Wie sich der Widerstand organisiert, Die militärische Zusammenarbeit zwischen Europa und Israel, Israel, eine Demokratie?

La fabrication du Proche-Orient. Glubb père et fils, Michel Decker, décembre 2016

Nos héritages et nos faiblesses (Déclaration Balfour), Michel Decker, mai 2016

Violence sociale ou violence religieuse?, Michel Decker, février 2016

L’Université du Luxembourg et ses liens avec les universités israéliennes, un exemple d’incohérence des politiques du Grand-Duché de Luxembourg, Michel Legrand, Goosch.lu, 27 octobre 2016

Anges et démons : comment reconnaitre les siens dans le conflit israélo-palestinien (vidéo), Martine Kleinberg, Vendredi Rouge, octobre 2014

« Merci M. le Ministre Asselborn de vos mots pour Gaza », lettre ouverte de Martine Kleinberg, Wort, 20 septembre 2014

Il faut exercer une forte pression sur Israël, interview du lundi de Martine Kleinberg, Le Quotidien, 1er septembre 2014

Gaza-Krieg und kein Ende?, Claude Grégoire et Michel Decker, Luxemburger Wort, 30 août 2014

Conflit israélo-palestinien, antisémitisme, “haine de soi”: l’impossible critique d’Israël, Martine Kleinberg, Le Jeudi, 26 juin 2008

Communiqués de presse

Nous réagissons par voie de presse quand l’actualité en Israël-Palestine, en Europe et au Luxembourg l’exige.

Lux-airport et Uni.lu, complices de l’oppression des Palestiniens ?, 12 novembre 2018

Négociations gouvernementales : la reconnaissance de la Palestine enfin à l’ordre du jour ?, 26 octobre 2018

Piquet de solidarité avec les Palestiniens (Texte de l’intervention prononcée), 18 mai 2018

Les frappes sur la Syrie : un coup contre les Nations unies, 27 avril 2018

Action en justice contre le député Fernand Kartheiser, 6 mars 2018

La violence au quotidien dans le camp de réfugiés de Jenin, 22 février 2018

Le Luxembourg, prêt à reconnaitre l’Etat de Palestine ? Oui, mais …, 19 janvier 2018

Reconnaissance de l’Etat de Palestine : Lettre adressée au Ministre des Affaires étrangères et européennes Jean Asselborn, 30 novembre 2017

29 novembre : Journée internationale de Solidarité avec le peuple palestinien : Lettre ouverte, 29 novembre 2017

L´Union européenne, victime consentante d’Israël ? 30 octobre 2017

Palestine, 50 ans sous occupation – Campagne contre Elbit Systems, Uni.lu, Lux-Airport, Commission EU : stop à votre soutien à l’occupation !, 12 juin 2017

Offener Brief an die Herren Mosar und Kartheiser, 5 mai 2017

France : Des extrémistes pro-israéliens distillent la haine, 28 mars 2017

Reconnaissance de l’Etat palestinien par le Luxembourg : remise aux calendes grecques ?, 29 novembre 2016

La face cachée de la visite du Premier ministre en Israël (et Palestine), 28 septembre 2016

Interview de l’ambassadrice d’Israël ou l’art de la propagande, Courrier des lecteurs, Wort,18 juin 2016

Lettre ouverte au PM X. Bettel : Reconnaissance de l’Etat de Palestine, 19 février 2016

Cactus et la campagne BDS, 3 septembre 2015

Nous ne nous satisfaisons pas du statu quo. Nous ne nous habituerons pas à l’injustice. 12 août 2015

Lettre ouverte aux 6 députés du P.E. à propos du sort de la députée palestinienne K. Jarrar, 29 avril 2015

Lettre de protestation à Auchan Luxembourg, 10 avril 2015

Le Hamas, une organisation terroriste ? 13 mars 2015

Noël et les produits des colonies israéliennes illégales dans nos rayons, 19 décembre 2014

Pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine, 17 décembre 2014

Guerre contre Gaza : Déclarations lors de la 3ème « Marche silencieuse » en solidarité avec Gaza, 7 août 2014

Guerre contre Gaza – appel au gouvernement luxembourgeois, 2 août 2014

Guerre contre Gaza : Déclarations lors de la 2e « Marche silencieuse » en solidarité avec Gaza, 26 juillet 2014

Guerre contre Gaza : Déclarations lors de la 1ère « Marche silencieuse » en solidarité avec Gaza, 19 juillet 2014

Lettre de protestation au DG de Auchan Luxembourg, 26 juin 2014

L’UE face à la colonisation israélienne et au commerce des produits issus des colonies, 7 décembre 2011