Manifestation contre la guerre à Gaza : Déclaration du 10 Janvier 2009

Déclaration lue en début de la manifestation par Claude Grégoire

Au 15e jour de la guerre contre Gaza, nous nous retrouvons ici dans la tristesse, la rage et dans l’incrédulité devant le sang-froid avec lequel on assassine.

La 5e armée du monde, puissance nucléaire, attaque un territoire de 360km2, tout juste un septième du Luxembourg, avec 1 million et demi d’habitants :

80% de réfugiés, déjà chassés en 1948. – 51% d’enfants, en majorité sous-alimentés – 80% de la population vivant sous le seuil de la pauvreté – 98% des entreprises hors service – 80% de la population qui dépend de l’aide humanitaire – malgré eux.

Une pauvreté et misère créées intentionnellement par un blocus de 18 mois, par les destructions : pas d’eau, pas d’électricité, manque de vivres. Un territoire toujours occupé : Israël refuse la sortie aux étudiants et aux malades – Israël refuse l’entrée aux journalistes et même au rapporteur des Nations Unies : « Une grande prison à ciel ouvert », comme dit Desmond Tutu.

C’est contre ce territoire de misère que se déchaînent les foudres d’une armée d’occupation qui montre un infini mépris pour la vie humaine. Car cette vie habite de l’autre côté du mur, de l’autre côté des miradors et barbelés.

Elle est forte cette armée – Tellement puissante qu’elle peut définir qui sont les bons et les mauvais – Elle peut détruire des mosquées et des églises et dire que c’étaient des caches d’armes – Elle peut bombarder des centres de réfugiés et accuser le Hamas de se cacher derrière les civils – Elle peut terroriser une population jour et nuit et affirmer qu’elle lutte contre le terrorisme – Son ministre de la « défense » annonce « une guerre totale jusqu’à la pire des fins ».

Elle a bien appris sa leçon auprès de son « meilleur ami » W Bush – Elle est puissante cette armée, si puissante qu’elle arrive à se faire passer comme victime – Elle est puissante et prétend être « la seule démocratie au Proche Orient ».

Oui elle fait tout pour rester puissante et seule au Proche Orient :

Un tiers des députés palestiniens élus croupissent en prison – Et le parlement à Gaza vient d’être rasé par les F16 israéliens.

Et l’Union Européenne ? – On a de la peine à en parler, on a de la honte à en parler. Les ministres des 27 viennent tout juste de « rehausser » les relations avec Israël : de lui donner de nouveaux privilèges, de lui octroyer un statut de quasi-membre, de renforcer entre autre la coopération dite « sécuritaire » – Sans condition, sans contrepartie et malgré le vote du Parlement européen.

Nous, citoyens européens, refusons de devenir complices des crimes en train d’être commis – Des crimes qui étaient annoncés, des crimes qui durent depuis des décennies.

Nous exprimons notre solidarité avec la population assiégée et meurtrie de Gaza, notre solidarité aussi avec les compagnons en Israël même, trop rares, qui luttent avec tout leur cœur contre cette barbarie.

Vous aimerez aussi...