Lettre Infos du 29-11-2015

En ces temps noirs, le CPJPO rappelle son refus de la violence et exprime sa compassion avec toutes les victimes du terrorisme à Paris, à Beyrouth, dans le Sinaï et surtout en Syrie et en Iraq. Nous savons que la grande majorité de ces victimes sont musulmanes, notamment chiites, que les groupes terroristes sont largement financés par des irresponsables politiques occidentaux et leurs alliés et que les Etats détruits et démembrés suite aux bombardements de l’OTAN sont devenus des berceaux de chaos et de terrorisme. Pour nous citoyens engagés il s’agit de garder le cœur et l’esprit ouverts et de défendre notre démocratie bien malmenée. 

Israël participe largement à la déstabilisation du Moyen-Orient. Et pour cause. Zvi Hauser, ancien secrétaire du cabinet Netanyahu, appelle ainsi à « mener un dialogue constructif avec la communauté internationale quant à la modification des frontières au Moyen-Orient » depuis 1967, la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan servirait « l’intérêt général en stabilisant la région ». On est installé là dans une logique de domination et d’écrasement de l’autre qui se nourrit du chaos.

 

 AGENDA 

  • Jeudi 3 décembre – 20 heures – Abbaye NeimënsterLuxembourg-Grund : Le pouvoir des mots – les mots forment notre vision du monde

Table ronde publique avec trois spécialistes du « mot », de la sémantique et des discours : Jean Portante, Denis Scuto, Denis Sieffert

Questions clés :

  • Sens et non-sens : mots vidés de leur sens
  • Propagande, désinformation et manipulation
  • Question de la neutralité des mots
  • Relations de pouvoir

Objectifs de la table ronde : Etre mieux armé pour résister aux différentes formes de manipulation par le langage.

Organisateur : le CPJPO, ensemble avec les Amis du Monde Diplomatique, le Cercle des ONG, l’ASTM, Iwerliewen, l’ASTI, dans le cadre de l’Année européenne pour le développement. Plus d’infos : PAIXJUSTE

  • Jeudi 3 décembre 18h30Centre CURIEL – 107 rte. d’Esch, Luxembourg-Hollerich. Entrée libre. Ciné-club Proche-Orient : JUST PLAY, documentaire de Dimitri Chimenti, Fr / Pal / It, 2012, 58’

La musique comme acte de résistance. En 2002, Ramzi Aburedwan, un enfant de la première Intifada, à son retour du Conservatoire d’Angers, crée Al Kamandjati, école de musique oeuvrant dans les  camps de réfugiés palestiniens au Liban et jusque dans la bande de Gaza. Des musiciens, virtuoses dans de grands orchestres, donnent des concerts au pied de check points israéliens. Si les artistes trouvent facilement l’accord musical, ce n’est pas le cas de la politique. Trailer du film :  PAIXJUSTE

  • Vendredi 4 décembre – 9h00 à 12h30 : Séminaire de travail avec Denis Sieffert, directeur de l’hebdomadaire Politis, sur le pouvoir des mots dans le conflit israélo-palestinien

Lieu : Neimënster salle A11. Séminaire pour journalistes, ouvert à toute personne intéressée. Inscription et infos : Michel Decker : deckertr@pt.lu, tel. 621 248912

 

UNION EUROPEENNE

  • Vidéo : Investig’Action rend hommage aux victimes du terrorisme dans le monde : MICHEL COLLON
  • Vidéo: Pourquoi nous ne sommes pas dans une guerre de religions et dans un choc des civilisations…

Une semaine après les attentats de Paris et de Saint-Denis, Aude Lancelin de l’Obs interroge le philosophe Alain Badiou et Raphaël Liogier, auteur de « Le Complexe de Suez, le vrai déclin français et du continent européen ». « On peut se dire qu’il y a une complicité objective entre les deux. Je sens chez nos dirigeants un sourd contentement de pouvoir se présenter en chefs de guerre qui défendent le cœur de la nation, de nos valeurs – je ne sais que penser de ces valeurs – alors que leur impéritie politique pour traiter des problèmes réels de ce pays est flagrante, d’autant plus qu’ils sont dans un contexte électoral… » : L’OBS

  • ISIL et l’Occident: un clash de sauvageries : Lamis Antoni : analyste et commentatrice pour le Middle Eastern and Palestinian Affairs.

Ainsi, le choc de la sauvagerie et de la guerre se poursuit, inaugurant une ère apocalyptique de pertes de libertés en Occident comme en Orient, le piétinement des droits de l’homme et une pluie de mort et de destruction : INFO PAL.

  • Vos guerres, nos morts. Vos guerres, no more… : Julien Salingue.

La France a, en réalité, emboîté le pas aux États-Unis de George W. Bush dès septembre 2001 (guerre en Afghanistan, législation « antiterroriste ») et fait sienne, sans toutefois le dire, la rhétorique et la politique du « choc de civilisation »… La France se félicite de vendre ses machines de guerre à l’Égypte. La France se félicite de vendre ses machines de guerre à l’Arabie Saoudite. La France se félicite de vendre ses machines de guerre aux Émirats arabes unis. Mais la France s’étonne, s’indigne, s’insurge d’être elle aussi ciblée: EUTOPIC

  • Ce que résister veut dire. Editorial de Denis Sieffert dans Politis.

C’est aussi ça, « résister ». C’est résister aux terroristes, bien sûr, mais aussi à la tentation de l’idéologie sécuritaire et du discours guerrier. Ce qui d’ailleurs est la même chose. Renoncer à nos principes démocratiques, n’est-ce pas rendre des points aux terroristes sur ce que nous avons de plus précieux ? : POLITIS

  • Officiel : La France renonce à la Convention européenne des droits de l’homme : Gilles Devers, avocat.

« La République est forte, la meilleure réponse au terrorisme est de continuer à vivre comme avant » : c’est le discours public qui tourne en boucle… Sauf que la réalité est bien différente. Dans la discrétion, ce 24 novembre, le gouvernement français a déclaré au Secrétaire Général du Conseil de l’Europe que les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence nécessitaient une dérogation à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme.

Ainsi, seuls quatre droits restent intacts : le droit à la vie de l’article 2, l’interdiction de la torture et traitements inhumains ou dégradants de l’article 3, l’interdiction de l’esclavage de l’article 4, et le principe de légalité des infractions et des peines de l’article 7.

La France se libère du cadre de la Convention européenne pour tous les autres droits fondamentaux : liberté d’expression, liberté de réunion, liberté de manifestation, liberté d’association, liberté de religion, liberté d’aller et venir, règles du procès équitable, intimité de la vie privée, vie familiale… : PALESTINE SOLIDARITE

  • France : l’état d’urgence, la justice mise hors jeu.

Vous pensiez que l’état d’urgence ne visait que les personnes soupçonnées de lien avec le jihadisme ? – Hélas les autorités l’utilisent pour faire taire les militants écologistes à l’approche de la COP21.
De nombreuses perquisitions administratives les visant viennent d’avoir lieu et aujourd’hui Joël, membre du service d’aide juridique de la Coalition climat qui regroupe 130 ONG vient d’être assigné à résidence. C’est de l’intimidation contre l’ensemble des citoyens engagés ! Que reprochent les forces de l’ordre à Joël ? Tout simplement de préparer activement des actions militantes dans le cadre de la COP21. Car évidemment aucune preuve ni arme n’a été trouvée à son domicile. Comme il le dit lui-même « Je subis une sanction sur la base d’une simple présomption, sans passer par la case judiciaire ».

L’état d’urgence, mesure exceptionnellement votée pour nous protéger de nouvelles attaques terroristes, est détournée pour museler les contestations de la société civile. Cela a commencé par l’interdiction de manifester, annulant de fait les nombreuses manifestations permettant aux citoyens de soutenir un accord ambitieux indispensable pour lutter contre le dérèglement climatique. Maintenant ce sont les perquisitions et les assignations à résidence des militants engagés ! Signez pour soutenir Joël et demander la levée immédiate de son assignation à résidence : POWERFOULE

  • Etat d’urgence: perquisitions et assignations dans les milieux zadistes et alternatifs : LE MONDE
  • Muhammad, «une arme pointée sur la tête» : MEDIAPART

Un couple du Loiret a déposé plainte au commissariat après une perquisition administrative infructueuse et musclée, le 17 novembre. Muhammad, Palestinien né en Syrie dans un camp de réfugiés, Français depuis des années, veut comprendre. Il faut dire que les dégâts (5 000 euros à vue de nez) ont été causés par des policiers, une vingtaine encagoulés qui ont investi et retourné la maison…

  • L’étiquetage enfin rendu obligatoire par l’Union européenne !

La Commission européenne a demandé, mercredi 11 novembre, aux 28 Etats membres de mettre en œuvre l’étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, selon un communiqué officiel: Un petit succès, mais, pourquoi pas simplement interdire, si, d’après l’UE, les colonies sont illégales?  AFPS

  • Vidéo : Débat  sur RTBF concernant l’étiquetage obligatoire entre Simona Frankel, ambassadeur d’Israël à Bruxelles et François Dubuisson, professeur en droit international à l’ULB.

Méprisant le Droit international, l’Ambassadeur d’Israël parle de territoires « disputés » au lieu d’ »occupés ». Elle va jusqu’à faire le lien entre la situation en Israël et en Belgique arguant qu’elle est aussi contre un étiquetage spécifique des produits wallons et flamants…. : RTBF

  • Entretien avec Omar Barghouti : « BDS a grandi à une vitesse impressionnante », par Joseph Confavreux, Médiapart.

Omar Barghouti est l’un des principaux instigateurs de la campagne BDS (Boycott, Sanctions) dont l’essor mondial contraste avec la situation en France : AFPS

  • France : L’appel à boycotter Israël déclaré illégal, Le Monde

« La France, auto-proclamée pays de la Liberté, fait de vous un criminel pour être allé dans un supermarché vêtu d’un tee-shirt appelant à boycotter Israël » : LE MONDE

  • Signer la pétition « Madame la Ministre de la Justice Christiane Taubira: Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann doivent être relaxé-e-s » : ORG
  • Lettre de la Campagne BDS France aux maires des grandes villes.

Cette lettre est la réaction de la Campagne BDS France suite au courrier que le CRIF a adressé aux maires des grandes villes pour dénoncer fermement BDS comme étant prétendument illégal et antisémite : BDS FR

  • Le Labour Party – qui représente 330000 membres – a annoncé qu’il boycottera G4S.

Lors de son assemblée exécutive nationale, le Parti travailliste britannique a décidé de boycotter la firme privée de sécurité G4S qui, ces dernières années, assurait la sécurité de ses conférences. La raison invoquée est que G4S aide Israël à gérer des prisons dans lesquelles des prisonniers politiques palestiniens sont détenus sans procès et soumis à la torture : POUR LA PAL.

  • « Nous ne travaillerons pas avec les universités d’Israël» disent 343 universitaires du Royaume-Uni : AFPS
  • La justice espagnole a émis des mandats d’arrêt contre Benjamin Netanyahu et six de ses ministres.

Le Premier ministre israélien et six de ces ministres de l’époque sont visés par des mandats d’arrêt émis par la justice espagnole. Ehud Barak, Avigdor Liberman, Moshe Ya’alon, Eli Yishai, Benny Begin et Eliezer Marom se retrouvent ainsi poursuivis au même titre que Benjamin Netanyahou. Ces mandats ont été émis dans l’enquête visant le Mavi Marmara, un bateau qui avait tenté de forcer le blocus de Gaza en 2010. Des commandos israéliens l’avaient arraisonné, tuant neuf militants et en blessant 38 autres :  RT COM 

 

ISRAEL – PALESTINE OCCUPEE

  • Hanane Ashrawi :Netanyahu exploite cyniquement les tragiques événements de Paris en créant une fausse analogie.

« L’occupation militaire est une continuelle agression qui vise vicieusement et implacablement les Palestiniens tout en jouissant d’une totale impunité. Netanyahu essaie d’exploiter le terrorisme cruel et inhumain de Daesh pour marquer à bon compte des points politiques aux dépens du peuple palestinien. » : MEDIA PAL

  • Avant que la droite israélienne ne se réjouisse des événements de Paris, par Gideon Levy

Le premier ministre Benyamin Netanyahu et Marine le Pen sont à nouveau ceux à qui profitent le plus la terreur. Nous ne devons pas tomber dans leur piège : UJFP

  • Le parlement israélien légalise des peines de prison pour enfants, citoyens d’Israël, en-dessous de l’âge de 14 ans.

Par 64 votes pour et 22 contre un projet de loi a été voté ;  visant les citoyens israéliens d’origine palestinienne, il stipule que les enfants seraient placés dans des centres de détention spéciaux dès l’âge de 12 ans. Il suffira ainsi d’être accusé d’avoir jeté une pierre pour tomber sous le coup de cette loi « anti-terroriste » : EUROPALESTINE

  • Des ONG palestiniennes de défense des droits de l’Homme déposent un rapport à la CPI.

Quatre grandes ONG palestiniennes de défense des droits de l’Homme, Le Palestinian Center for Human Rights, Aldameer Association for Human Rights, Al-Haq et Al Mezan Center for Human Rights, soumettent à la Cour Pénale Internationale un document sur des allégations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité pendant l’offensive israélienne contre la bande de Gaza en 2014 : PLATEFORME PAL

  • L’Assemblée générale appelle à la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens « fondées sur des éléments clairs et un calendrier précis» (ONU, 27 novembre)

Un grand nombre de résolutions ont été adoptées avec une écrasante majorité, les voix contre se réduisant – comme si souvent – à 7 pays, toujours les mêmes : Canada, États-Unis, Îles Marshall, Israël, Micronésie, Nauru et Palaos : AFPS

  • Newsletter d’Addameer sur les prisonniers politiques palestiniens, octobre 2015.

Addameer est une association palestinienne des Droits de l’Homme et de défense des prisonniers : ADDAMEER

  • L’exploitation des ressources naturelles palestiniennes par l’Etat colonial : le cas d’Ahava.

Une vidéo d’Al Haq, association pour les Droits de l’Homme (en anglais) : VIMEO

 

INTERNATIONAL

  • Vidéo : Putin sur ISIS.

Nous sommes loin d’être ami de Putin, mais par rapport à l’enfer créé au Moyen Orient et en Lybie, le président russe dit bien des vérités aux Hollande, Cameron, Obama ou Erdogan : YOUTUBE

  • Syrie : la version Bashar Al Assad.

Alors que François Hollande se prend pour un faiseur de roi en Syrie et que Laurent Fabius a dit qu’ « Al Nusra fait du bon boulot en Syrie », il peut s’avérer utile pour tous les amis d’une Syrie souveraine, indépendante et unifiée de lire l’interview que le président syrien a donné à un média chinois. Même s’il faut souhaiter au peuple syrien un meilleur régime, ce n’est pas aux ISIS et Al Nusra et à leurs riches financiers de décider de l’avenir de la Syrie!  CG

Full text of Chinese Media interview with Pres. Assad : SANA.SY

  • Il faut encore féliciter Jean Asselborn, Ministre des AE du Luxembourg, qui a dit dans une interview à une radio française: « Nous ne sommes pas capables ici de résoudre le problème Assad. Assad est chef du gouvernement syrien et il faut parler avec lui. Casser l’appareil de l’Etat, comme on l’a fait en Iraq et en Libye, n’est pas une option et nous devrions apprendre de l’Histoire. »

Vous aimerez aussi...