Le rapport CHILCOT sur la guerre d’Irak accable Tony Blair … mais que faire de ses nombreux complices ?

Ce document accable Tony Blair – c’est lui qui occupait le 10, Downing Street en 2003 –, mais il a affirmé avoir pris « de bonne foi » la décision d’envahir l’Irak, en « assumer l’entière responsabilité » et éprouver « plus de peine, de regrets et d’excuses que vous ne pouvez l’imaginer. »

Un mea culpa qui a vite trouvé sa limite : « Je crois que nous avons pris la bonne décision et que le monde est meilleur et plus sûr », a-t-il lancé.

LECTURES

05/07/2016 :

Le rapport Chilcot sur l’engagement britannique en Irak enfin publié

05/07/2016 :

It wasn’t just Tony Blair who was culpable for chaos and slaughter in Iraq after the war

06/07/2016

Chilcot report: What Blair said to Bush in memos

07/07/2016 :

« Je crois que nous avons pris la bonne décision et que le monde est meilleur et plus sûr »   

07/07/2016 :

Comment Tony Blair a poussé à la guerre en Irak

10/07/2015

Conférence: Bush a réclamé 100 000 dollars à une association d’anciens combattants

25/10/2015 :

Tony Blair reconnaît sa responsabilité dans l’essor de Daech

Vous aimerez aussi...