Le maire de Tel Aviv relie l’attaque terroriste à l’occupation, suscitant un tollé

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a soulevé un tollé ce jeudi, après avoir suggéré que l’attaque terroriste palestinienne sur la place du marché dans la ville de Sarona était liée à l’occupation israélienne du peuple palestinien.

Prenant la parole à la radio militaire, un jour après l’attaque dans le café Max Brenner, attaque qui a coûté la vie à quatre personnes, Huldai a dit qu’Israël était « peut-être le seul pays dans lequel un autre peuple est sous occupation et dans lequel ces personnes n’ont aucun droit. »

« Nos dirigeants ont dit pendant des années que les terres, [sur lesquelles les colonies sont construites] sont la base sur laquelle un futur Etat [palestinien] peut être construit. Le problème est que, quand il n’y a pas de terreur, il n’y a aucune discussion, et quand il y a des pourparlers, ils disent qu’il ne peut y avoir des attaques terroristes ».

« Nous ne pouvons pas garder ces gens dans une réalité dans laquelle elles sont occupées et attendre qu’ils arrivent à la conclusion que tout va bien et qu’ils peuvent continuer à vivre de cette façon », a déclaré Huldai, membre de l’opposition du Parti travailliste.

Le maire a dit que les Israéliens doivent se demander sils ont un un rôle à jouer, « s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour diminuer le niveau de détestation entre les deux peuples ».
« D’une part, nous célébrons 49 ans d’occupation, dont laquelle j’ai pris part [en tant que pilote de chasse lors de la guerre de 1967]. Je connais la réalité et je pense que des dirigeants courageux devraient aspirer à obtenir un accord et pas seulement en parler.

« Les faits sont que nous, en tant que nation, souffrons après les attaques terroristes, mais cela ne nous conduit pas à comprendre vraiment ce qui doit être fait ». « La situation changera le jour où Israël montrera à ses voisins qu’il a de véritables intentions de parvenir à un accord de paix ».

Le ministre adjoint de la Défense, Eli Ben Dahan (de Jewish Home) a vivement critiqué le maire pour ses remarques,  disant que « la suggestion que les attaques terroristes se produisent en raison de l’occupation ou parce qu’on n’aurait pas signé un accord de paix est absurde. » « Il est temps que nous, les gens de droite, disions aux gauchistes : tout cela est absurde ».

Le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace, Ofir Akunis (Likoud) a déclaré que « blâmer Israël pour le manque de bonne volonté à faire la paix est une honte. Les commentaires de Huldai sont inacceptables ».

Traduit de l’anglais par NICO pour CPJPO : article original : Times of Israel : 09.06.2016

Vous aimerez aussi...