La liste noire contre les colonies établie par l’ONU … « des pressions injustifiées sur des entreprises qui fonctionnent de façon légale !? »

Stella Handler, PDG de Bezeq, le géant des télécommunications, a éreinté le Conseil des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies après qu’il l’ait informée que sa société figurait sur la liste noire qu’il a établie des sociétés faisant des affaires dans les colonies de Cisjordanie

Le message sur Facebook de Stella Handler, PDG de Bezeq, éreintant l’initiative du Conseil des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies, considérée comme de la « propagande anti-israélienne », a été effacé sur l’ordre du Ministère des Affaires étrangères d’Israël, a appris « TheMarker » [1].

Handler a réagi lundi, sèchement, sinon brièvement, à une lettre du Conseil des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies, l’informant que la société était sur la liste noire qu’il avait établie des firmes faisant des affaires avec les colonies de Cisjordanie.

Dans un message sur Facebook rapidement effacé, Handler écrivait, “De notre point de vue, la Résolution 31/36 du CDH de l’ONU est une tentative partiale d’attaquer Israël en exerçant des pressions injustifiées sur des entreprises qui fonctionnent de façon légale. Nous ne coopérerons à aucune démarche qui ne soit que de la propagande anti-israélienne.” Elle a ajouté que Bezeq, la plus importante société de télécommunications d’Israël, desservait tous ses clients sans parti pris.

Une lettre semblable a été envoyée à d’autres sociétés de télécommunications, parmi lesquelles Partner et Cellcom Israel. « La moitié des sociétés de l’économie israélienne ont reçu une telle lettre, » a déclaré une source proche de l’affaire. « Toutes impliquées dans les infrastructures, les ventes et les activités commerciales dans les territoires occupés. Cela veut dire des sociétés de gaz, des sociétés de commercialisation et des sociétés de télécommunications. Même des sociétés immobilières ont reçu une telle notification. »

Contrairement à son principal concurrent, Hot Telecom, Bezeq a des installations dans toute la Cisjordanie et dans de nombreux cas est le seul fournisseur aux colonies de téléphone fixe, d’Internet et de services de télévision multi-chaînes. Par son unité Pelephone, Bezeq offre un service de téléphone mobile, ainsi que le font Cellcom Israel et Partner.

Alors que la liste noire n’est pas susceptible d’avoir quelque importance à court terme, elle pourrait nuire aux intérêts voulus à long-terme des sociétés inscrites sur la liste.

Traduit de l’anglais par Yves jardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers

Lire aussi : UN Sent Warning Letter to 150 Companies for Doing Business in Israeli Settlements
https://www.haaretz.com/israel-news/1.814658

 

Vous aimerez aussi...