La droite israélienne fébrile avant la visite de Donald Trump

Les heures s’étirent, la tension monte et une étrange impression d’improvisation domine. Alors que Donald Trump est attendu à Jérusalem, lundi 22 mai, la droite israélienne est saisie de fébrilité. Elle n’est pas seulement due à la confusion dans laquelle se sont déroulés les préparatifs. L’optimisme qui a escorté l’arrivée au pouvoir du magnat de l’immobilier paraît loin. L’inquiétude principale prend source dans la volonté du président américain de relancer un processus politique entre Benyamin Nétanyahou et Mahmoud Abbas. Cela signifie que les rêves expansionnistes du camp national religieux devront être, un temps, contenus… AFPS

Vous aimerez aussi...