Escalade de la violence à Jérusalem : urgence de la reconnaissance d’un Etat de Palestine

Mardi 18 novembre 2014, un acte désespéré et injustifiable menait à des scènes de carnage dans une synagogue de Jérusalem-Ouest.

Le Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient condamne cette tuerie et condamne la politique répressive et provocatrice du gouvernement Netanyahou qui conduit à de tels actes isolés, insensés et nuisibles à tout avenir commun aux peuples israélien et palestinien.

Après avoir infligé une fois de plus de terribles blessures à Gaza cet été, le gouvernement Netanyahou accumule les provocations, en accélérant la colonisation au sein de la partie palestinienne de Jérusalem et en Cisjordanie et en permettant aux juifs religieux d’aller prier sur l’esplanade des Mosquées, sapant le « statu quo » des lieux saints. Il amène ainsi le conflit sur le terrain religieux, exactement comme l’avait fait Ariel Sharon lors de sa visite sur l’esplanade des Mosquées en septembre 2000.

Or, rappelons-le, le nœud du conflit israélo-palestinien, c’est l’occupation des territoires palestiniens, que ne cesse d’intensifier le gouvernement de droite et d’extrême-droite actuellement au pouvoir en Israël. Dans le total laissez-faire de la communauté internationale qui hésite encore à sanctionner Israël.

Il est urgent d’exercer une pression réelle et diplomatique sur Israël en reconnaissant enfin à la Palestine un statut d’Etat à part entière, ainsi que l’a fait la Suède.

Le Comité appelle chaque résident et frontalier à signer la pétition en ligne demandant un débat des députés sur la reconnaissance de l’Etat de Palestine par le Luxembourg. 

Vous aimerez aussi...